La résolution du chat…

Une papouille en passant, un mot doux avec une voix gnangnan, le dos d’une main passant régulièrement sur la truffe sèche et blanche, un petit bac d’eau collé sous le museau, un autre de pâtée, de croquettes, de chantilly, un regard soucieux, une autre papouille, des suppliques alarmées, deux grandes idiotes qui lui tournent autour sans arrêt et ce, même à 3h du matin…

Non sérieux, Sushi ne sera PLUS JAMAIS malade. On est trop chiantes à supporter quand on s’inquiète pour elle.
Fichu lait tourné par l’orage.

Publicités

De l’art de culpabiliser parce que je demande à des gens de faire leur travail…

Le tout en m’excusant d’exister…

 

Mail à la boutique d’aquarium parce qu’il manque la moitié des pièces dans la boite : Fait.

4ème mail pour demander le reliquat de mes congés et compte épargne temps : Fait.

3ème mail pour faire corriger ma modalité de temps de travail : Fait.

3ème appel au chauffagiste parce qu’il a augmenté la température de l’eau chaude au lieu des radiateurs : Fait.

2ème appel au livreur : Fait

Énième appel au propriétaire de l’appart du dessus franchement insalubre : Fait.

 

Je suis dans la merde pour un tas de trucs :

Je dois poser des congés mais Paris traîne à envoyer mon reliquat. Apparemment, ils attendent de moi que je fasse l’impasse sur 13 jours de congés et 12 jours sur le CET. Bah tiens !

La nana qui gère le programme de pointage s’est planté dans ma modalité et ne peut pas le corriger elle-même. Résultat, je me retrouve à devoir chaque jour bosser 30 minutes de plus pour être dans les clous. Et comme je n’ai pas tout de suite eu accès au site de contrôle, j’ai 5h de boulot à « rattraper » au lieu de les avoir en heures supplémentaires. Je vois légèrement rouge.

 

C’est bizarre, mais je m’attends à ce qu’ils ne me payent pas à la fin du mois parce que mon service de départ n’aura pas transmis les documents nécessaires.

 

Je ne suis pas une chieuse. Entre un mail et sa relance, il s’écoule généralement une semaine. Bon, j’avoue que pour la 4ème relance pour le reliquat, je n’ai attendu « que » 5 jours. Mais c’est parce qu’on nous a annoncé que les serveurs avaient eu un gros problème lundi vers l’heure à laquelle j’avais envoyé ma 3ème relance et qu’il y avait donc de grandes chances que mon mail ne soit jamais parti.

Mais tout ça me rend quand même dingue : Comment se fait-il qu’il faille systématiquement relancer, insister, quémander voire menacer pour que les gens daignent enfin faire leur travail ou assumer leurs responsabilités en nous lançant des regards chargés de reproches ?

Mise à jour – 21/12/15

J’avais toute une série de post à mettre en ligne mais ma chère clef usb a eu tendance à oublier d’enregistrer ce que je lui donnais, me laissant toute démunie lors d’une permanence de nuit, sans épisode de série à regarder ni texte à mettre en ligne. Il a donc fallu que je me rabatte sur la télé et ses documentaires à la Vie ma vie, Faut que ça brille (fascinant!) et autres niaiseries. Je deviens une pro des émissions américaines dont la télé française est en train de nous faire quantité de remake (enchères à l’aveugle, etc…) et dont, soyons honnêtes, même si la version américaine est naze, ça reste quand même mieux que la version française. Les constructeurs d’affreux chalets canadiens sont attachants.

Sérieux, les chaînes… Faites un effort : Si vous êtes incapables de faire dans le produit original, faites au moins de la copie de qualité !

Bref. Je l’ai formatée depuis, ça m’a pris 20h, mais elle semble beaucoup plus stable.

Tout ça pour dire que je vais faire un rapide résumé des dernières semaines :

Les 3 jours d’hôpital se sont bien passés. Dans l’ensemble, tout va bien. Mais j’ai encore plein d’examens à faire.

Je ne fais ni diabète (ce qui me faisait le plus peur), ni cholestérol, ni hypertension. Globalement, je vais bien. Ma vésicule biliaire et mes reins sont un peu boiteux mais rien de dramatique. En revanche, mon utérus est à l’envers, mes ovaires poli-kystiques et je suis stérile. Si jusqu’à aujourd’hui, je me doutais sans être sure que mes soucis venaient de cette zone, maintenant je suis sûre.

Les vacances à Center Parc m’ont fait un bien fou. Les amis avec qui j’y suis allée sont aussi accroc à la piscine que moi et au moins aussi immatures. Même leur fille (13 ans) était de bonne compagnie. Par contre, j’ai été sidérée de constater qu’une famille aussi nombreuse (ils ont 5 enfants et autant de petits-enfants) pouvait avoir si peu d’organisation. Ils ne mangent ni ne cuisinent ensemble -ne parlons même pas du menu équilibré ! – et si les filles passent leur temps à téléphoner à leurs parents et leur petite-soeur, ce n’est pas pour prendre des nouvelles mais pour réclamer telle ou telle chose et demander quand ils reviennent. « Et passez de bonnes vacances » ? Nooooon…

La reprise du boulot après 2 semaines de vacances ont été limites. 3 semaines et je n’aurais pas été capable d’y retourner. Ceci dit, je ne regrette pas, ça m’a permis d’éviter la psychose (légitime) engendrée par l’attentat du 13.

D’ailleurs en parlant des attentats, mes voisins sont formels : Ces gens me cherchent ! 3 attentats en une année, c’est un signe (qu’il faut que je change de boulot, oui Mme V, je sais…). Même qu’une rumeur comme quoi j’ai demandé ma mutation circule dans tout l’immeuble.

Je me suis lâchée côté déco de noël. Au lieu de me contenter des sapins, j’ai mis des bougies partout dans l’appart et collé des étoiles et chaussettes partout dans les entrées de l’immeuble. Nous avons aussi organisé un réveillon de « Pas Noël » avec les voisins. Un apéritif dînatoire, comme ils appellent ça. Ils ont picolés comme des trous (V s’appliquait à remplir tout verre vide qu’il croisait) et mangé comme des gorets ! Un buffet pour 40 personnes, entièrement fait maison, qu’ils ont bouloté à 18. Autant dire que le lendemain matin, non seulement on n’en a pas vu beaucoup mais en plus ils n’étaient pas très frais. Il faut dire aussi qu’on en a eu jusqu’à 4h30 du matin. Autant vous dire que j’ai pas mal dormi aussi ce week-end, pour récupérer.

Surtout que le coup du 4h du matin, je l’ai fait 2 vendredi de suite. Y s’étant planté d’une semaine, il a débarqué à l’appart comme une fleur une semaine trop tôt et on a du coup refait le monde à coup de pizzas et de glace. Cet immeuble m’épuise.

Sinon, dernier point : il y a 2 postes vacants dans mon ancien service et donc oui, mes voisins ont raison, je demande ma mutation. Sauf que l’imprimé est encore dans ma clef usb, que j’ai une trouille bleue d’aller l’apporter à mes chefs et que je me demande comment ils peuvent bien être au courant. Mais vendredi soir, entre les 15 litres de soupe champenoise et les 450 petits fours, ils m’ont TOUS demandé la date des résultats…