Une histoire de poils, d’ovaires, d’aquagym…

Fin avril donc, niveau santé, c’était l’enfer : Douleurs insupportables, saignements constants, retour des poils… J’avais donc noté tous les points négatifs de la fin de traitement (je voulais aussi mettre les points positifs mais je n’en ai trouvé aucun) pour expliquer à la gynéco que l’important pour moi n’était pas de pouvoir faire des enfants que je ne pourrais pas élever correctement car trop malade et trop honteuse de mon état de femme gorille pour oser les approcher mais tout simplement d’oser sortir de chez moi sans avoir peur du regard des autres, d’avoir la force physique d’aller travailler… En bref, de pouvoir vivre.

Fort heureusement, je suis tombée sur une gynéco féministe jusqu’au bout des ongles qui a tout de suite compris que s’acharner à me rendre féconde était une vaste connerie. De toute façon, pour elle c’est peine perdue.

Retour donc du traitement qui me manquait tant et de la félicité d’une pré-puberté médicale et d’hormones de synthèse. Certes, je suis donc stérile pour de bon mais je peux aller à l’aquagym n’importe quand et oh bon sang que c’est bon de pouvoir marcher sans avoir la sensation qu’un club de tricot sévit à la place de mes ovaires !

Le hic, c’est que 2 mois sans traitement et pratiquement tout est à refaire. Mais je suis optimiste. Je sais que ça marche et que pour au moins les 10 années à venir, je vais avoir la paix de ce côté là.

Et puis comme elle le dit si bien : Si je veux une famille, il doit bien y avoir quelque part un veuf à la recherche d’une maman de secours pour ses enfants…

Publicités

6 réflexions sur “Une histoire de poils, d’ovaires, d’aquagym…

  1. Décidément. Rien n’est simple pour toi. Si c’est la décision qui te convient le mieux, c’est celle qu’il fallait prendre 🖒🖒

    J'aime

    • Le problème, c’est que la première gynéco voulait absolument « réparer » mes ovaires. Sauf que comme ils sont bel et bien cuits, quel intérêt de me faire croire que ce n’est pas définitif ? Elle devait penser que la principale raison d’être d’une femme, c’est de fonder une famille.
      Je suis bien contente d’être tombée sur cette autre médecin. Elle est bien plus directe, réaliste et vu l’énorme message plein de points d’exclamation qu’elle a mis sur mon dossier, je pense que c’est elle qui va me suivre un bon moment…

      Aimé par 1 personne

      • Écoute. Si elle a bien cerné le problème et qu’elle gère 🖒🖒🖒
        Moi je veux que tu sois bien dans ta peau !!!

        J'aime

  2. Et si Panda et moi on trépasse, tu es es numero 3 🙈 (ok, ça te laisse peu de chances). Mon frère, ma soeur et ensuite toi 🤗🤗

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s