Une histoire de poils, d’ovaires, d’aquagym…

Fin avril donc, niveau santé, c’était l’enfer : Douleurs insupportables, saignements constants, retour des poils… J’avais donc noté tous les points négatifs de la fin de traitement (je voulais aussi mettre les points positifs mais je n’en ai trouvé aucun) pour expliquer à la gynéco que l’important pour moi n’était pas de pouvoir faire des enfants que je ne pourrais pas élever correctement car trop malade et trop honteuse de mon état de femme gorille pour oser les approcher mais tout simplement d’oser sortir de chez moi sans avoir peur du regard des autres, d’avoir la force physique d’aller travailler… En bref, de pouvoir vivre.

Fort heureusement, je suis tombée sur une gynéco féministe jusqu’au bout des ongles qui a tout de suite compris que s’acharner à me rendre féconde était une vaste connerie. De toute façon, pour elle c’est peine perdue.

Retour donc du traitement qui me manquait tant et de la félicité d’une pré-puberté médicale et d’hormones de synthèse. Certes, je suis donc stérile pour de bon mais je peux aller à l’aquagym n’importe quand et oh bon sang que c’est bon de pouvoir marcher sans avoir la sensation qu’un club de tricot sévit à la place de mes ovaires !

Le hic, c’est que 2 mois sans traitement et pratiquement tout est à refaire. Mais je suis optimiste. Je sais que ça marche et que pour au moins les 10 années à venir, je vais avoir la paix de ce côté là.

Et puis comme elle le dit si bien : Si je veux une famille, il doit bien y avoir quelque part un veuf à la recherche d’une maman de secours pour ses enfants…

Publicités

30 ans plus tard…

J’avais commencé un article pour résumer les mois d’avril/mai. Seulement il devenait tellement long que je vais devoir m’y reprendre en plusieurs fois. Et puis je vais essayer de trouver un moyen de me discipliner pour venir plus régulièrement…

Avril donc, je suis allée au Danemark. Ca ne faisait que 30 ans qu’une amie de ma mère réclamait qu’on vienne visiter son pays… On était dans les temps.

Pays où la vie est chère… Mais elle le vaut bien. Des gens qui vouent un culte à la vie en pantalon de yoga et tennis, à la politesse, au calme et à l’art… Des gens qui ont inventé le Faxe Kondi (sorte de Sprite), les plaques de chocolat pour le pain, les sandwichs au pain noir et saumon, la limonade de sureau… Tivoli ! Les gars, ils ont TI-VO-LI ! Des génies…