De l’art de se faire lyncher pour un smartphone et un « bonjour » au parc… 

… Parce que Pokémon Go détruit le pays. Si si, on me l’a dit.

Le problème surtout, c’est que nous vivons dans une société où s’amuser est devenu une honte, se réunir une faiblesse, être heureux indécent et toute nouveauté une menace. Alors on monte sur nos grands chevaux, on prend tout cas isolé pour des généralités, on accuse un jeu de tous les maux de la Terre (à ce qui paraît, PERSONNE n’utilisait son téléphone au volant avant Pokémon Go, PERSONNE ne se faisait voler son téléphone dans la rue avant Pokémon Go…) et on se félicite de survivre dans un monde aussi pourri. En bref, la population se fait chier pour faire style et reproche aux quelques originaux qui ne cèdent pas à cette mode, de vivre, de sortir, de jouer, de sourire.

Sauf que cet ennui, ils ne peuvent se le reprocher qu’à eux-meme.

Qu’est ce qui les empêche d’aller sur le store télécharger un jeu gratuit pour se mêler aux autres joueurs au lieu de les regarder avec dédain en se plaignant que la France est perdue avec des générations pareilles (ma mère a adoré être traitée de jeunesse déviante par deux rageuses sûrement plus jeunes qu’elle), qu’est ce qui les empêche quand ils vont au parc de répondre au bonjour du passant au lieu de partir systématiquement du principe qu’ils vont se faire agresser par une femme seule, obèse et qui perd ses ballerines en marchant trop vite ?

Un bonjour, bordel ! Rien qu’un bonjour !

Publicités